Un amour d’enfance (part2)

…On jouait à des jeux de garçons.
C’est vrai, j’avais la silhouette d’un garçon. Les mêmes jeans, et les mêmes tee-shirt blancs sur le dos. Les miens étaient quand même plus blancs! C’est que, déjà toutes petites, on nous programme autrement. Une fille ça fait attention à ses habits. Une fille, ça apprend vite des mots comme “lessive” ou “ménage”.
Mais j’étais en vacances, et j’étais la princesa.
Alors je participais à leurs jeux. Et à cet âge là, les frontières ne sont pas encore très nettes.
Le soir, après le dîner, c’était la promenade, le “paseo”. La première fois je ne comprenais pas. Il était dix ou onze heures, et tous les gens sortaient dans la rue. Les anciens apportaient des chaises sur le trottoir et se retrouvaient par petits groupes pour se raconter des histoires. J’aimais bien les écouter même si je ne comprenais pas grand chose…
Souvent Jose s’arrangeait pour qu’on se promène ensemble mais il devenait tout rouge malgré tout, si quelqu’un lui disait: “Olà hombre, tu novia es de Noruega? Que es un bombòn!”**
Là je comprenais. J’étais fière.
C’était interdit, mais on allait souvent au bord du canal. Ils essayaient toujours d’attraper des grenouilles.
Un jour on a fait la course, et en arrivant près de l’eau, les garçons ont voulu se baigner…


**Ta fiancée, elle vient de Norvège ou quoi? Elle est pas mal

photo: Guille
texte: Belle

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *