comme dans un film

Mardi 24 septembre 1996, cinq heures du matin. J’ai trouvé une chambre, un petit hôtel pas cher. Je suis en boule sous les draps, je ne dors pas. J’ai l’impression de ne pas avoir dormi du tout. Tout à l’heure j’irai travailler. Premier boulot, période d’essai. On m’attend à neuf heures. J’y serai une demi-heure avant, à me ronger les ongles. Dehors, petite pluie fine probablement, comme hier soir. Et dedans, la grosse bouboule, au fond de la gorge, et dans le ventre aussi. J’aimerais bien entendre la voix de ma mère, lève toi, tu vas être en retard, mais non, juste le tic tac du petit réveil. Dans le noir, les yeux grand ouverts, mes pensées divaguent et les mille questions que je me pose se mélangent comme de la pâte à modeler dans mes mains, du bleu, du jaune…
Dans la salle de bains il y a une douche avec un rideau en plastique qui instantanément vient se coller sur ma peau. L’eau brûlante me fait du bien. Et depuis que j’ai les cheveux courts, je peux me mouiller la tête sans problème…
De retour dans la chambre, la grosse bouboule me guette encore et à cause d’elle j’accroche mon collant. J’en ai un de rechange évidemment, je n’ai plus le droit à l’erreur!
“C’est n’importe quoi tout ça”
Je me souviens, j’ai prononcé cette phrase à haute voix, et je me suis calmée.
Maintenant je suis dans la rue. Il n’y a personne. Plus de bruine, mais des trombes d’eau. Hier j’ai repéré le chemin, à pied, juste cinq minutes, mais sous ce déluge… A l’hôtel ils ont trouvé un ciré jaune à me prêter. Je cours, j’ai le ciré sur la tête, j’essaie de ne pas me tordre une cheville. Quelques voitures roulent au ralenti, les phares allumés.
Puis je vois deux petits feux rouges… un clignotant, une portière qui s’ouvre. Je m’engouffre dans l’auto, sans réfléchir, claque la portière.
Il fait chaud et il y a de la musique à l’intérieur, une de mes chansons préférées, de petite fille romantique.
Je retire le ciré jaune et je tourne la tête.
Deux yeux noirs plongent dans mes yeux bleus.

.

Texte : Belle

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *