Blues

…Et nos vies nous dépassent
comme un flot léger que des pensées amères,
parfois, dérangent.
Rien, quelques mots que l’on dit,
quelques chansons et nos souvenirs déjà
se dessinent
sur la toile immense
de l’espace et du temps.
Un fil de chaîne
un fil de trame
ils nouent leurs mailles
sur l’infini.

…J’aime tellement la pluie.

.

Photos: Uguomka
Texte: Belle

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *